DNL

Le détatouage Non Laser, c’est quoi ?

Véritable alternative au laser, la technique du DNL développé par notre partenaire INK DELEBILE permet de retirer un tatouage par l’injection d’une formule naturelle sous cutanée. En séchant, le produit va former une croute qui va absorber l’encre. Le retrait progressif de la croûte va faire disparaitre le tatouage.

Plus de détail sur la technique.

Est-ce fiable ? Est-ce légal ?

La France dispose d'une réglementation sanitaire depuis 2008, définie par le décret n° 2008-149 du 19 février 2008 qui fixe les conditions d'hygiène et de salubrité relatives aux pratiques du tatouage avec effraction cutanée et du perçage, et modifie le code de la santé publique (dispositions réglementaires). Le décret impose que les activités de tatouage et « perçage corporel » soient déclarées en Préfecture et réalisées par des personnes ayant suivi une formation obligatoire à l'hygiène.

La méthode INK DELEBILE respecte scrupuleusement les contraintes imposées aux tatoueurs puisqu’elle se pratique exactement comme un tatouage sauf qu’au lieu d’injecter de l’encre elle injecte un produit effaçant et absorbant naturel.

Plus de détail sur la réglementation.

Pourquoi se faire détatouer ?

En principe la décision de se faire tatouer est une décision « définitive » et c’est même là que réside tout l’intérêt. Pourtant assumer une telle décision n’est pas toujours facile et avec le temps, nombreux sont ceux qui désirent effacer les traces du passé. Quelque soit la raison pourquoi devrait-on toute sa vie de porter sur soi les marques d’une décision que l’on regrette ?

Quelles sont les autres solutions

pour retirer son tatouage ?

- Le Recouvrement : il s’agit recouvrir le tatouage par un autre. Pas possible pour certains tatouage comme les tribaux et si l’on souhaite faire disparaitre le tatouage cela n’est pas une solution.

- Le laser : Ce type de traitement doit-être pratiqué par des médecins formés. Il est douloureux et peut endommager la peau de façon irréversible en créant des cicatrices. Certaines couleurs résistent au laser. C'est aujourd'hui la pratique la plus courante pour retirer un tatouage.